poésie frontale/poésie québécoise

Saison de l’Échelle

Les lignes se croisent, tout s’efface
C’est la saison de l’échelle
Le destin se joue à la marelle

L’avenir une parade déjà passée
Sous le soleil d’un seul désir
Tel un affront sans foi ni loi

Tu montes, allons raconte
C’est la saison de l’échelle
La sensation de l’éternel

Mes compteurs jurent zéro
Qui aura le dernier mot
Les villes dansent le krach

Sous un volcan de faux-cash
Tout trahit avant d’aimer
C’est le filet sous l’échelle

La crevaison de la bulle
Du monde qu’est imaginaire
L’inversion du cycle frise l’éclair

Tout est amour en une guerre
Qui grimpe à cloche pied
Vers ze next sphère

Les lignes se croisent, tout s’efface
C’est la saison de l’échelle
Le destin se joue à la marelle

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s