écrire/bloguer/inédit/poésie

DU MATIN CHAMBRE 38

Il ne reste entre nous

Que ce poème absolument explosif

Et quelques victimes terrorisées

Entre le landau au bébé arraché

Que je commence à chercher à la torche

Parmi les plafonniers qui explosent

Dans un poème que pour faire plus recherché

Si cela était un jour à refaire

J’intitulerais DM 38 tout court

Au suivant!

Tant pis fragiles bien élevés

Tandis que l’image se brouille

À grands coups de bottes dans l’écran

Laissant une empreinte rouge

Lors du calme relatif après l’onde du choc

Ce poème publicitaire sera suivi

Du silence crispant d’un trou noir

En fondu enchaine avec le mensonge

À la une des journaux

Et de rien d’autre à noter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s