bloguer/inédit/littérature

DIMANCHE BLEU

Bleu banlieue en trêve

Un goût au silence du fruit défendu

Un sommet de pigeons voyageurs

Reliant nos blockhaus à toute épreuve

Je résiste à l’heure

Qui me sépare de son cœur

Toujours en manque d’une cause

Aux yeux des briseurs de grève

Venus cracher sur ma tombe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s