poésie/poésie québécoise

La Première Pierre

Je tends la main
Vers la première pierre
Sans clef d’accès aux forces
Elle en ressort vaincue

Je vis je souffre je pense
J’erre j’apprends et je plonge
Dans l’insondable abysse
De la communauté globale

Qui tire dans le dos
De passants innocentés
Ému et bouleversé
Je me conduis avec fracas

Tel mon propre esclave
Vers de nouveaux rapports
Avec le repos qui m’écarte
Du seul équilibre

Qui marche encore debout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s