littérature

La Farce

b-2-spirit-stealth-bomber-300x240

C’est pas la peine

En bon dindon de la farce

Qui torche ses marmots

De la snifette au matin blême

Pendant que la lune

Shoote ceux qui marchent

Toujours à genoux

Ballon chasseur cour d’école

Joint étanche sur la joie

Un cœur tordu sans testament

Pour chaque tourment


La détresse dans le caniveau

Une de moins pour les cerveaux

Perdus d’avance à la harpe

Une corde à la fois

Autour du cou

Manque de sourire

Et autres mégots

Qui se débinent

Au livre d’or

Pourvu d’idées noires


Tout crame dans les bas fonds

Que la solitude emprunte

Entre les séquences

Remontées au ralenti

Pourtant je rêvais d’amour

Et de baisers au petit jour

Je croyais au grand

À l’unique avant

Les lèvres du mur

Sourire serti de blessures

Qui ne sont pas tombées

Dans les oreilles d’un sourd

C’est pas la peine.

<±g>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s