écrire/frontale/poésie québécoise

Vite que je te Nique

Trucider de si vils innocents
Au nom du Père de lumière
Bâillonner son fils sans tain
Trop jeune pour mourir
Par manque d’esprit feint

Est constitutionnel selon
Le code, sans compter
Que c’est une bonne
Stratégie économique
Vite vite que je te nique

Nique ta mère pendant
Que t’y es pôv cloche
Fils de pute
N’est pas une insulte
Mais un arrêt temporaire
De procédures judiciaires
Pas un stop net
De la torture hélas

File-moi un clope
Ma mitraillette s’est
Enrayée dans le sable
Allez suce mes bottes
À genoux sale rognon

Viens approche zyeute bien
Vois-tu ce type au loin?
Oui oui, lui avec la gamine
Les qui marchent main dans la main
Je suis magicien tu sais
Alors regarde bien

Maintenant ça y est
Tu ne les vois plus
Pas du meurtre ça
Juste un jeu crasse
Comme sur un écran
Quand nous étions
Encore des enfants des innocents
Avant le télédéchargement

Entends-tu delà le tournant
Un chargement d’huile
Et de camions rutilants
Pour les ressortissants
Que nos débiles au sommet
Encensent avec mon argent

L’opium des robots de chair
Est une urgence pour les ossements
Un appel à l’attentat justifié
Du tas de lavettes à retardement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s