bloguer/idées/monde

Vérité, mais laquelle

« Ne croyez pas quelque chose simplement parce que vous l’avez entendu. Ne croyez pas en quelque chose parce que cela se raconte, ou que cela est la rumeur chez d’autres. Ne croyez pas à quelque chose parce que cela est écrit dans vos livres religieux. Ne croyez pas à quelque chose sur la seule autorité de vos guides et enseignants. Ne croyez pas en vos traditions parce qu’elles vous ont été passés de par les générations. Mais seulement après observation et analyse, quand vous trouverez quelque chose qui est raisonnable et qui conduira au bénéfice de tous, alors acceptez-le et soyez à la hauteur. » – Siddhārtha Gautama Buddha

Ici, sur Terre, nous sommes tous des Initiés dans la religion qu’est la Vie. Réunir l’esprit et la matière durant notre incarnation quotidienne, faire acte d’aller envers et contre tout.

Nous sommes des chercheurs de Vérité, des récepteurs de Lumière. Nous savons aussi que la Vérité est Infinie, comme la source de sa création est totale. Elle est en chacun d’entre nous cette Vérité, elle se dévêt comme un oignon, une peau à la fois, toujours unique en son coeur.

La Vérité de notre situation physique est que l’on nous a menti sur tout depuis le premier jour, et que nous avons été endoctrinés par notre éducation afin de nous conformer à un modèle pré-établi, mis en oeuvre par l’O.N.U. L’Histoire sur cette planète est écrite d’avance et ce n’est pas pour rien que les anglais qualifient le peuple de ’public’, et les politiciens sont les ’actors’, qui effectivement passent la journée devant les feux de la rampe ; voyez-vous, pas de hasard nulle part, jamais. The show will go on !

Il n’est rien de vrai nulle part jamais sauf du point de vue du lecteur. Car il n’existe que deux poles, la Lumière de la Création et le vaisseau de sa réception ; soit le Créateur et la créature.

On a testé autour de nos corps un programme standardisé à deux polarités, d’un côté Communiste, de l’autre Démocratique, on a créé un sentiment de peur grandissant avec la Guerre Froide dans le seul but de sélectionner les meilleurs trucs pour la Nouvelle Ère, le siècle des Transitions. Et le changement, chez les humains, se produit hélas seulement quand l’humanité est au pied du mur. Nous y sommes, on
a terminé les études et nous allons passer à la prochaine étape de leur
agenda : La guerre totale…

Le siècle des Transitions, ce siècle qui fera naître de l’ordre sur la base du chaos. Ce sont nos mots. Le but est un totalitarisme si excessif qu’il épugera massivement. Et souvenez-vous que dans la cour des grands tout est permis, de l’inoculation à la Pandémie patentée. Ne perdez jamais cela de vue. Tout ça dans le but de créer une société normalisée dont ils peuvent controler tous les aspects dans leurs plus menus détails. Je leur lève mon chapeau. Ne perdez jamais de vue non plus que : Tout cela est seulement possible parce que nous y croyons.

Si pour comprendre ce qui se passe autour de nous il fallait d’abord penser l’impensable ? Votre pire cauchemar. C’est pourtant ce que nous avons laissé se produire pendant qu’on regardait ailleurs, et maintenant d’impensables loups soufflent sous nos portes. Ce n’est qu’en traversant le mur de l’impensable que vous comprendrez que oui, on peut nous faire de vilaines choses, même que de très vilaines choses nous sont faites sans que nous en soyons conscients, et que cela est permis pour suivre un agenda qui vient de ses types qui voient par l’oeil au dessus de la pyramide. Tout est permis quand le script est déjà écrit, et les technocrates sont rusés, psychopatiques et rusés, ils sont la projection de la loi du pire en nous dans le grand miroir de l’âme collective.

Notre présent, l’état actuel de ce monde était déjà décidé il y a de cela 50 ans. L’Agenda suit son cours comme des dominos qui s’entrechoquent, et la majorité est déja suffisemment altérée par l’éducation, les rudesses de la vie, et le matraquage sélectif des médias, qu’elle ne voit rien de ce qui se passe vraiment autour d’eux. Un déluge silencieux est en train de nous emporter, mais les programmes passent encore à la télé, donc tout va bien… Ne vous en faites pas pour rien !

Sommes-nous prêts à l’affronter, cette Vérité ? Notre société a été bâtie sur le sable mouvant des crises que nous avons nous-même créées. Et qui se sont aditionnées au crises précédentes génération après génération…

La principale raison pour l’augmentation des crises, qui nous ont amené à la présente crise, que je qualifierais de crise totale est l’augmentation du niveau de l’égoisme – à mesure que la société se complexifiait. Le fait est que nous ne pouvons plus la combattre, ni obliger les individus à réellement s’aimer les uns les autres. Le fait est aussi, que toutes les divisions ont été créées pour que nous nous corrigions, que nous éliminions les filtres un à un. C’est ainsi que le vent qui souffle présentement sous nos portes ressemble à un loup qui remettra les individus à leur place dans le grand schéma de la Création.

Prendre connaissance de la Réalité de ce qui se trame présentement, sans même se cacher, et que nous sommes incapables d’accepter relève de l’inimaginable. Nous sommes incapables de coucher deux sur deux et d’arriver à la bonne réponse parce que nous avons abandonné notre capacité à raisonner par nous-même. C’est en traversant cet inimaginable loup, suite à la peur initiale, que nous pourrons retrouver le chemin qui mène au renouveau. Et contrairement à ce que veulent nous faire croire les vendeurs de changement ; nous ne pourrons contruire un nouveau monde que lorsque la force de notre gouverne globale aura anéanti l’ancien.

Le plan de la Création est simple : la force a créé des créatures dans le but de les remplir de plaisir (Lumière). Or, ces créatures qui sont en fait une volonté de recevoir, se rendent éventuellement compte que de donner est plus satisfaisant que de recevoir pour soi. (Il suffit de songer au plaisir de la mère quand elle nourrit son enfant, elle a beaucoup plus de plaisir que le bébé, qui pour sa part doit être écoeuré de bouffer le même lait jour après jour.)

Puis, en un troisième temps, la créature réalise que pour comprendre le sens de sa vie, elle a besoin de se mettre à la place (de trouver l’équivalence de forme) du Créateur. Ce qui le pousse à désirer recevoir pour donner à la création, seule l’intention change. À ce stade donc, la créature cherche à se rapprocher de la forme du Créateur, qui lui est une pure volonté de donner.

La boucle ne peut se refermer que quand nous aurons tous appris à recevoir pour redonner à la Création, et ce nous y arriverons soit par la Voie de la souffrance, ou par la Voie de la connaissance. Car en réalité, du point de vue de la création le temps n’existe pas, donc le résultat fût promulgué lors du désir initial d’Aimer.

La réalité intégrale est qu’il n’existe dans l’univers que deux choses : le Créateur (Lumière) et moi (la créature, le réceptacle), et que ma souffrance réside dans mon incapacité à accepter la Lumière dans sa totalité. Son intention étant une part intégrale du désir, ce ne sera que lorsque je serai capable comme elle de la recevoir (limière/plaisir) pour lui rendre, que je comprendrai le sens de ma vie, qui est pur plaisir.

D’autant plus que rien n’existe en dehors de notre cerveau, absolument rien ! Nous créons notre réalité, les experts scientifiques ne cessent de nous le rabacher, et sur ce point ils ont raison…

Daniel Guimond, juillet 09, Montréal

« Tout ce qui nous entoure est animé par des liens de cause à effet. Rien ne fut créé en vain. Le monde physique est gouverné par des lois précises de mouvement, de transformation et de diffusion. Toutefois, la question principale : « Pourquoi tout cela existe » (non seulement nous, mais également l’univers entier) reste sans réponse. Existe t-il un homme en ce monde, qui ne se soit pas posé, ne serait ce qu’une fois, cette question ?

Les théories scientifiques en vigueur enseignent que le monde est gouverné par des lois physiques invariables que nous sommes incapables d’influencer. Notre seule tâche est de vivre en les utilisant sagement tout en préparant le terrain pour les futures générations. Cependant, vivre correctement ne résout pas la question de savoir pourquoi ces futures générations existeront, ou devraient exister. – Michael Laitman »

« L’erreur n’existe pas, car les résultats d’une erreur s’avèrent inévitablement au fil du temps et vous conduisent par une série de tours et détours dus au ‘hasard’ vers le chemin que vous avez choisi avant l’incarnation. Par conséquent, vous pouvez être rassurés : vous ne sortirez pas de votre chemin de manière définitive ou permanente. Le chemin vous accompagne, et un sentiment de ‘retour au foyer’ vous conduit vers tout vecteur qui vous est nécessaire pour revenir à votre désir véritable et fondamental. » – La Loi Une – RA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s