littérature/poésie québécoise

Dernier Train vers la Civilisation

Mais quand Iran-nous en guerre?
Malgré le fait que les sanctions

Exercées contre Téhéran
Ne soient seulement possibles que
Parce que l’Iran n’a pas la technologie
Nécéssaire pour raffiner son
Propre pétrole depuis hier
Il est officiel et tous les experts
Du G 20 le confirment
Qu’ils sont sur le point (ces extrémistes)
Tout juste de construire une bombe
Nucléaire rien de moins
Érigée droit vers vous
Dans votre salon devant la Télé

D’après Ne Tirez Plus!
Cela doit confirmer la nature quantique
De l’univers dans lequel le G20 sévit
Maintenant que tout est dit
N’attendez pas de boom
Cela sera dissimulé comme le vent
Accrochez vos tuques car
Il va bientôt venter faible
Tellement léger que quand le nuage
Aura fait neuf fois le tour carcérigénique
De la polanète la mort va ramper
Sous les sourdes plaintes lentes
Du monde bien ordinaire mais

Continuez à faire vos jeux
De la confiture aux farces plates
Car nous ne sommes qu’à l’automne
Et il reste encore du temps
Pour se garrocher vers l’Opiumistan
L’Arfsmackistan avant qu’on se tanne
De l’hiver noir qui soufflera
Dès le 14 Octobre du crash final
Comme une rumeur de réchauffement
Avec son lot de débiles à retardement

Rien à craindre toutefois
Car nous sommes ici au frais

Sous la présidence globale du changement
Ce sera cette année le Dobarama gratuit
Pour tous les biogénétiquement programmés
T’en fais pas petit bijou
Prends ta pilule pis dors bijou
Toé t’es déjà sauvée!

Avis à ceux qui n’ont plus d’organes
Nous sommes maintenant ouvertement
Prévenez vos lointains villages

Que nous sommes
on ne peut plus
Officiellement dans la mire
Des canons du Nouvel Ordre Mondial
Doparama et Obama sont passés
De l’ombre des États-Désunis
À la présidence lumineuse du Conseil
De votre insécurité globale
Pour ceux qui doutent encore
Envoyez vos ados manifester
Dans une université près de chez nous
Nous vous offrons des vacances

Comme nous aimons les slogans
Après la maternelle voyez-vous
Y’en auras pus de mécontentement
Un coup massivement vaccinés
Et sous antidéressepsychotiques dès 3 ans
Tous les enfants seront enfin heureux
Chétifs, les os replombés et souriants
Scotchés à nos écrans et à fond
Dans l’entraînement pour les concours
De disparition massive des peuples
Qui ne cadrent pas dans nos plans
Ou encore qui ont des ressources
Que nous ne pouvons siphonner
Sans devoir tous les décimer

J’espère que vous avez apprécié
Pittsburgh et le théâtre martial
Qui fût franchement épique
Nous à : Ne Tirez Plus!
Malgré les yeux qui encore nous piquent
Nous allons panser nos plaies
Et repenser nos plans
Pour se défaire de la queue
Du diable en habit d’un ange
Qui nous gigotte encore sur le dos
En attendant la prochaine vague de fond
Avant la montée du tsunami

Pose comment se distraire
De la patendémie et du crash total
Par les fournisseurs de sclérose
Faites-vous vacciner dès demain
À notre piqûre de pure miracle

Et utilisez votre bon cadeau
Du Ministère de la Défonce sur
Le nouveau simple de Céline Diotte:
Ne pensez plus à demain
Le dernier train passe cette nuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s