poésie frontale/poésie québécoise

Tu voudrais me casser la figure avec un marteau

Tu voudrais me casser la figure Avec un marteau Alors que je t’embrasse Délicatement dans le cou car La suture entre nous tiendra le coup Je laisse des miettes à la trace Vers la limite du pain quotidien Avant la dernière station À la croisée des chemins Haïs-moi mais haïs-moi fort Que rage chaque molécule … Lire la suite