poésie frontale

Use-moi les lèvres

Notre liaison pestiférée
Est une plaie en furie
Un qui fourre sa langue
Au creux de l’esprit

Une lèvre sur le bouton
Du baiser qui ramène à la vie

Le jour que la raison
Se pendra à mon cordon
Un gros beat cochon
Éclatera dans le fond

Une lèvre sur le bouton
Que je partage ta bravoure
Use-moi les lèvres
À la plaie que tu me panses

Heureusement pour la vodka
Puisque la vérité ça se répare
Pas nécessaire d’y croire
D’autre manière il reste à boire

Une lèvre sur le bouton
Que je comprenne ta racine
Use-moi les lèvres
De ta friction nécessaire

Une lèvre sur le bouton
Du baiser qui ramène à la vie

Coup sec entre les dents
Bruit d’allumette qui flashe
Et subtile picotement

Une lèvre sur le bouton
Que je me pende à ta matière
Use-moi les miennes
Avant que tout ne disparaisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s