littérature

Réfugié de l’éprouvette

Réfugié de l’éprouvette
au pied du mur je cherche l’amour
sans le bénéfice du doute ni un allié
passeport à la puce armée
j’émigrerai vers ce nulle part qui vaut
tant la peine d’être mâché que mis à sac
recraché sec de l’autre coté du miroir
en suites de nuits blanches réfractées
aux perspectives écourtées par la chaire
alors que le soir hurle au secours
dans la réserve de miracles
de dernière minute sur le dos

Réfugié de l’éprouvette
Formulé sur une autre planète

Parce qu’aucun autre pays
ne voulait de ma peau pas plus que
de mon nom pas même son bruit
résonante sphère d’écho à la ronde
créatrice de manigances et de mondes
dans les feuilles de l’arbre numérisé
dont les racines remontent
la berge du flanc d’où mon sang
tonne ses origines dans le coeur
lacéré du premier survivant
de cette expérience génétique
à laquelle nous participons
reste à séparer le décor de la vérité

Réfugié de l’éprouvette
Formulé sur une autre planète.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s