poésie québécoise/spokenword

Passer de l’ombre vers la lumière

Dis-moi que tu m’aimes
d’ici à ce qu’on trouve un autre remède
en toutes les teintes de rouge
maison en bordure d’une forêt
collée au jardin en complément d’atelier
la vieille guitare sous la lune
une paire de patins à roues égarées
sous cet arbre qu’était planté là
pour nous tomber sur la corniche
vers mon coeur dans ta main s’en fiche
je suis volontaire aux otages
avec ou sans lendemain m’est égal

Souvenirs piratés au boulevard de l’oubli
Flash-back d’une ville qui encore nous habite
Et tous ces fils que nous avons marché
Paris par tous les murs qui s’escaladent
Quand on panse une blessure à canon scié
Avec un peu de glace dans son whisky
Percer de l’ombre vers la lumière

Une vie pas tellement terre à terre
Tout rebondit entre les tours
des trois lettres du mot Amour
qui déclenche le titanesque echo:

De you you you
que t’é que t’é que t’é
que t’étais de you que t’étais
pendant que je t’aime aime aime
est-ce bien épellé comme il faut
malgré l’écho ô ô ô
qui fait trembler les univers
y compris les parallèles

Des repas à réchauffer à la main
aux légumes pas encore plantés
que les cours sont à réviser demain
comme nos histoires se partagent en série
beaucoup de rire sur la planche
dans l’éternel présent seulement les semis
et f@ck l’argent quand il sert salement
à acheter encore de la corde
f@ck le prestige qui finit toujours par mordre
f@ck le luxe si il n’y en a pas pour mon esclave
et f@ck me que ce monde est petit
quand on reçoit la fracture qu’il nous appartient
sera-t-il trop étroit for the likes of you and me?

Zat is ze f@cking quizztion mon désir
ne m’apelle pas encore une ambulance
laisse-moi plutôt expliquer de you
que je veux en venir avant que je lève
les feutres ok-là?!!! Ceci est filmé
un peu de retenue on se calme
madame ceci est une émission
sans gaze à effet de schiste
pour votre sécurité seulement
nos poètes sont en laisse
mais laissez les pas approcher
votre caniche par exemple trop tentant
mettre le feu sans fumée

De you you you
que t’é que t’é que t’é
que t’étais de you que t’étais
pendant que je t’aime aime aime
est-ce bien épellé comme il faut
malgré l’écho ô ô ô

Que oui f@cké is beautiful
sur un t-shirt que l’on ose pas rire
de ce poème signé de sa main
plus tu jouis de vivre nonobstant ma dérape
moins je réussis à m’anesthésier
aux catastrophes de plus en plus
plausibles maintenant toi
la plus belle partie révélée de notre âme
dis à mon corps que tu l’aimes
même si c’est juste en attendant
d’en trouver un meilleur rêve
sur l’éternelle fréquence de l’arc-en-ciel
qui diffuse à coups de tubes:

De you you you
que t’é que t’é que t’é
que t’étais de you que t’étais
pendant que je t’aime
épelez ça comme vous voudrez
malgré la ressemblance
il reste une différence
tous les degrés ont cascadé
jusqu’à ce point de bascule

‘Percer de l’ombre vers la lumière
n’est pas ce qu’il y a de plus simple à faire’

2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s