poésie québécoise

Prête-moi tes lèvres

Notre amour est nucléaire
Comme un baiser en furie
Un qui force sa langue
Au cœur de l’esprit

Le jour que ta raison
Se pendra au cordon
Un gros riff cochon
Éclatera dans le fond

Prête-moi tes lèvres
Redonne-moi mes ailes

Avant la fin des hostilités
Heureusement pour le vin
Avec la bonne pilule pilule
La vérité… ça fond

J’y suis allé inutile de me croire
D’autre manière il reste à boire
Prête-moi tes lèvres
Je reviendrai demain

C’est un doigt dans la merde
Que l’amour se gagne
Car au fond du puits
On retrouve goût à la vie

Coup de batte sec
Entre les dents
Bruit d’allumette
Et picotement

Prête-moi tes lèvres
Prête-moi tes lèvres

Chanceux encore qu’il y a le poison
De toute façon c’est du droit au mur
J’y suis allé inutile de le nier
L’avenir appartient à la pure

C’est le doigt dans la porte
Que chaque poème s’écrit
Car il savoure le cri
D’un homme qui jamais ne guérit

Prête-moi tes lèvres
Avant la fin des hostilités

Prête-moi tes lèvres
Redonne-moi mes ailes

DanleMiel  –  2012

Une réflexion sur “Prête-moi tes lèvres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s