poésie québécoise/spokenword

La catastrophe programmée

Vue d’Ici du bas, le nez retroussé
Vers un semblant de ciel
Pullulant de météorites
Dont nous sommes la cible
Ne perdez pas de vue l’objectif

Foudroyante et vertigineuse beauté
Sans cesse changeante de l’univers
La race de nos ancêtres de fait
S’apprête à sortir des villes
Sous les montagnes et océans
Leur retour a débuté déjà
Si vous êtes observateurs
Vous commencerez à les remarquer

Surtout les membres du Panthéon
De Thor qui se projettent
Directement en vous
Et modulent vos pensées à venir
Celles qui sont capables de créer
Et nous autres aveugles
Au plus d’un million de ces êtres
À des millénaires nos supérieurs
Avec leur technologie passant pour
Extra-terrestre bien que intra-
Dans le genre difficile à avaler
Comme rasade de vérité pure

Sur la planète à la croute mouvante
Pendant ce temps incongrues
Quelques abeilles encore chaudes
Font ‘crunch crunch’ sous nos pas
Au début de la bataille à ciel ouvert
Pour notre cerveau dans le hors-champ
Aux conséquences cellulaires
Du bouleversant souvenir d’hier
Incapable de faire les sauts prévus
Dans les cerceaux de l’illusion

Ne voyons-nous pas que
Plus que tout en bas le ciel hurle
À l’heure brutale de la dite décision
Au pied de l’échelle de l’évolution
Quand la peur grippe la populace
Les catastrophes se manifestent en masse
Pour confirmer leurs désirs exhaussés
Et répondre à la demande
Pour que le monde en redemande
Surtout lors de face à face
Dans une courbe mal éclairée
En Mercedez story coupé aux genoux
Par les Sévices Secrets
Les épandeurs de désinfo totale
Viendront ébrouer vos neurones
De toute vérité improbable

Ici au Ministère de la Défonce
Sachez que ces gars-là
Ne nous impressionnent
Pas plus que des aimants
Qui se pousseraient dans le cul
Les preuves chacun son tour
Naturellement abonde là
La source de tous les hic!
Dans l’ensemble de la nature
Sans comprendre enfin
Qu’ils sont amants ailleurs
Dans une vie parallèle

Disons pour faire l’intéressant
Depuis les jours de Babel
Sur autant de fréquences
Moult programmes à la fois
Au-delà la contrainte du temps
Allons-nous trinquant du sur place
Comme d’antiques amoureux
Autour d’un volcan transparent
En attendant que les populations
Sous-terriennes commencent
À refaire surface au grand dam
Des esprits refoulés par la télé
Des qui ne sauront comment
Continuer leur traintrain
Lorsque la vérité leur éclatera
Au menton comme uppercut
Cérébral la nation du troisième œil
Leur en fera voir et de toutes
Les couleurs de l’arc-en-ciel
Électromagnétique au jour
De la réalité augmentée des secrets
Pourtant longtemps bien gardés
Qui se déshabilleront d’un coup

Le reste, ces innommables détails
Seront reclassés à la Défonce
Dans les serveurs quantiques
Bien entendu et enregistrés
Mis à part nos ingérables longueurs
Du côté de la méta-data opiniâtre
Et autres accidents au secours
Desquels nous creusons la sortie
Tout est sous contrôle ici
Au moment qui dit présent
Permanent fixe et ondulant
Qui se présente le plus acariâtre
Souvent comme un éclair
Bien plus radical que prévu

Le réel changeur de donne
Le qui saute d’abord aux yeux
De la même manière que monsieur
Tout le monde ne parle que de reprise
Depuis plus de trente ans
Si ce n’est plus, Je répète
Plus hélas en ce sens une surprise
Plus de pus j’en peux plus
Les veines me lâchent

Intouchables… par même le vent
Assurées sans fond ni retraite
Aux inondations durables
Ou contre les tremblements
De ciel et de terre devenus incurables
À l’heure d’écrire cette phrase
Les petites gouttes commencent
L’addition salée s’ensuit jamais autant
De villages de villes submergées
Plus de déplacés que l’histoire enregistrée

Au grand total puisque tout
Se base sur la symbolique
De notre forme supérieure
Opérant le véhicule matériel basique
Avec  lequel l’on partage notre matos
Pique pique pique la joie dans l’ensemble
Le supérieur et moi des ‘child stars’ déchus
Pique pique pique-moi sur ta croix
Avant les ailes du plan de vol
Un papillon la nuit junky de clarté
Au ciel de la pure pure seulement
Du Ministère,  comme il est écrit
Là sur l’emballage regarde
Enfile tes verres grossissants:

De la ‘Défonce’?… merci!…
Sûrement parce que la vie
Trop intensément extrême
Faut qu’on y mette un peu de gris
Jusqu’à ce qu’on puisse la taxer
Sans flafla parce qu’on le peut
La tondre aux ciseaux à trois lames
De la trinité notre prison
Nous sommes une expérience
Génétiquement ‘incorrecte’
Hautement manipulée vers le bas

Mais « it’s okay » dès que nous aurons
Enfin mémorisé la fin du sketch
Que ce qui nous arrive reflète
Une constante exacte parfaite
De ce que nous infligeons à l’univers
Nous sommes un miroir multifactoriel
Dans l’ordre de la nature
En commençant par les créatures
Que nous invitons à luncher
Découpées sur notre assiette
Comment ne pas comprendre
Que nous aussi
En contrepartie sommes la nourriture
Pour des habitants de Terre
Qui n’ont pas besoin de se montrer
De quelque manière refuser l’info
Sous quelles conditions sournoises
Cela se révélera-t-il en catastrophe?
Non mais vous voulez rigoler
Pas littéralement de la nourriture, si?!

Le cerveau humain modulable
Permet quasiment de mouler
Chaque individu selon les besoins
Et ainsi progresse l’expérience
De nos créateurs et gardiens
Sur quoi se baser avec comme
Unique repère la manière dont
Nous traitons les autres espèces

Pour consultation avec
Un de nos experts:
Entrez votre Mot de passe, svp!…
Si vous vous réveillez seulement
OUI tout est un drôle de mauvais rêve
En tous cas pas cent pour cent
Mauvais rêve il y avait
Du gris, du gris foncé et
Du gris pâle vers la fin
Bien que difficile à cerner
Même dans le meilleur des cas
Inutile d’en faire tout un plat
Ces choses qui sont
Sont là depuis près d’une éternité
Il suffisait de voir plus loin
Que le bout de son nez

M’enfin… ce sera tout de même un début!

DanleMiel,
4 sept. 13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s