ImreLodbrog/Lo-fi/poésie frontale/spokenword/world

Imre Lodbrog – Musicien sans frontières

Dans ce monde qui exerce une pression formidable afin de tout standardiser au plus sacrant. Une bonne manière de ne pas se laisser mettre en boîte reste comme le fait si bien Imre Lodbrog, de se relancer quotidiennement, et de pousser les limites de sa propre enveloppe, puis de mettre son travail en ligne spontanément pour le monde entier.

Du haut de ses soixante-quelques bougies, il nous souffle au coeur un blues à tête-chercheuse digne, et unique. Sa voix, son propos décousu sur des sujets brûlants, les accords planant au-dessus de la mêlée m’interpellent à chaque nouvelle livraison.

 

TU VEUX DE L’OR – Imre Lodbrog

TU DIS JE VEUX LE MEILLEUR
TU RIS DE CE BALAYEUR
POUR TOI LE POGNON FAIT LA FORCE
L’AMOUR ET L’EAU FRAÎCHE TU T’EN BROSSES

TU VEUX TOUT CE QUI S’ACHÈTE
ET LE RESTE TU LE JETTES
PAPY MAMIE LES VIEUX AMIS TU LES AMIS AU TATAMI

TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR
MAIS QU’EST-CE QUE TU VAUX MON TRÉSOR ?

TU TE DONNES AUX PLUS OFFRANTS
ET AUX AUTRES TU TE VENDS
PÉCHÉ DE CHAIR
BOUCHÉE DE PAIN
PUTAIN DE MARCHÉ AUX ENCHÈRES

TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR DE L’OR DE L’OR ENCORE DE L’OR
AH MON TRÉSOR !

LE MON TON SON NOS VOLEURS
C’EST ÇA TON SYSTÈME DE VALEURS
LE BEURRE ET L’ARGENT DU BEURRE
MAIS QUELLE HORREUR

TU VEUX LE DERNIER GADGET
LES FEUX QUE LES DIAMANTS JETTENT
LE SEUL SOLITAIRE QUE TU AIMES C’EST CETTE GEMME À L’ANNULAIRE

TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR
TU VEUX DE L’OR
MAIS QU’EST-CE QUE TU VAUX MON TRÉSOR

 

OMBRE D’HOMME – Imre Lodbrog

J’AI TROP TIRÉ SUR L’OPIUM
TROP PLANÉ HAUT COMME AU PLANÉTARIUM
HOMME DE L’OMBRE FUMÉES NUIT PROFONDE

COMME UN POISSON A L’HÉLIUM
DANS LES EAUX TROUBLES DE MON AQUARIUM
BATEAU SOMBRE IVRE D’EAUX PROFONDES

SANS AMOUR NI VADEMECUM
DANS LE BORDEL DE MON CAPHARNAÜM
ÂME SOMBRE CHERCHE GORGE PROFONDE

J’AI TROP TIRÉ SUR L’OPIUM
TROP GALÉRÉ DANS DES PLANS À LA GOMME
OMBRE D’HOMME CHERCHE ÂME PROFONDE

 

JE VOLE – Imre Lodbrog

REGARDE JE VOLE
JE SURVOLE L’ÉCOLE
JE DÉCOLLE
AU DIABLE L’ÉCOLE
ET TOUTES LES HEURES DE COLLE
QU’ON NOUS VOLE
EN BAS MON CARTABLE
TRAINE DANS LE BAC À SABLE
PAUVRE DIABLE
REGARDE JE VOLE
DANS LES VAPEURS DE COLLE
JE DÉCOLLE
JE PLANE À L’AÉROSOL
JE NE TOUCHE PLUS LE SOL
JE M’ENVOLE
LES NUAGES EN OTAGE
M’ONT PRIS DANS LEURS BAGAGES
OÙ JE NAGE
REGARDE JE VOLE
PLUS LÉGER QUE L’ALCOOL
JE DÉCOLLE
REGARDE

coda : chœurs Barbara Browning – guitar solo Christophe Richomme
Imre Lodbrog – Officiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s