actualités/ÉVEIL

Cocktail à la dissonance cognitive

L’éveil fut certes brutal Nombreux sont ceux qui Se font interner d’eux-mêmes Parce que au départ cela Ressemble beaucoup cette chute À une psychose en bonne et due forme Une qui aliène le rêveur tiré en coup sec Enfin de son rêve moyennement éveillé Tel un terroriste moyennement dangereux Aux yeux cloués sur la croix du sacrifice global Vers le mont crucifixion sur le capot d’un taxi Serait-ce mon moment de devenir bouclier humain Pour redresser votre morale de kevlar En diagonale vers surprise surprise en reprise Le fond d’une étincelante cuvette toujours Assez propre en apparence pour y diner Méfiez-vous des apparences donc En ce qui concerne le dernier repas Et ses références inhumaines qui infiltrent Tous les secteurs de la société patraque Comment peut-on encore à ce jour Croire aux balivernes des agents ou pas Recrutés pas les sévices secrets de l’état De renseignements azimutés aux quatre coins Pour tournebouler la psyché d’appoint Provoquer de la pitié pendant le massacre Continuel et à perpétuité mais pour le mauvais Versant hélas autant des peuples que renversant des pays Comment pouvons-nous croire en des élections Que l’indépendance serait possible en théorie Alors que nous avons le parfait exemple Sous les yeux de notre non-pouvoir en action Combien de décimés devra-t-on coopter Compter combien de morts par pays ciblé Commencer par comprendre que le gouvernement A tout fait en son pouvoir pour nous contaminer Nos ville villages patelins sur leur jeu de Monopoly Et  ce nouveau Frankenvirus cogne à la porte Ebola bah ma foi a mélangé les cartes Entre deux coups de dés à la loupe Qui n’existe pas parmi les vivants sauf en croute Et les regarder dans les yeux à moins d’être Mort en bonne partie de l’intérieur Et remplacé par un esprit vile travesti Dissonance cognitive oblige la pression Monte un cran la peur ma pire conseillère Et la raison à l’évidence de son pourquoi En l’utilisant sans répit contre la population Une fois l’appât avalé cru hameçon y tout L’individu commence à ériger en lui ça craque Autour aussi les murs de sa propre perte Les outils de sa division par dépit se lézarde Division nunuche contre l’autre d’abord Et surtout fragmentation interne du monde À tel point que le bon sens régurgite Ses clefs dans les proches poubelles ciao! On entend depuis la tribu des: « Oh! » Tyran notre seul allié possible « Ah! » Le gros bon sens appuyé d’une claque Se transmute en ennemi public recherché Pour séquestrer nos tentatives de voler Un soir brillant de nos propres ailes La lévitation doit être adjugée par les médecins Vendeurs porte à porte de votez pour la maladie Au plus offrant des opposants À la souveraineté de l’être Je veux dire sincèrement les avez-vous vu Comment une personne doté De deux neurones fonctionnels Pourrait-elle aujourd’hui croire Que le maitre du massacre les fait pas danser Toute échelle confondue genre ‘c difficile’ Changera un jour de cap pour les virus Non-assermentés avant les douanes Notre dernier espoir brillera contaminé Pourtant la couche souillée pleine Et plus la Russie retourne ce système Face à lui-même plus on l’avilira Jusqu’au matin des confidences satellites Et de la bande de gais tarés au bord De l’humanité à genoux l’urgence Faisant une pipe à son tortionnaire m.o.s.s.a.d. Dans le placard à balais genre course à relais D’une maison blanche sur la lèvre tel à vive (vif?) D’un gouffre sans cesse grandissant trou noir Non-stop vampirisant les plus crédules Pour finir par égaliser le court Ce ne sont pas des guerres planifiées Ni des pandémies programmées Que nous devrions avoir peur de l’agenda Mais en réseautant avec ceux qui ont les outils Nous obligeant par la connaissance à Ne plus croire en des mensonges Est la méthode de construction d’un conduit Impossible à taxer sous écoute énergétique Par ceux qui nous font porter nos corps La croix! Il suffit de repenser Le coup d’État global rectale quenelle Perpétré un onze de septembre Le jour qui changea la face du monde Un onze bien ordinaire Sauf sur l’échelle Richter De notre apocalypse intérieure DanleMiel pathwaysproject_Copyleft_P-copy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s