ÉVEIL/danleMiel/egolution/hipHop/humour/littérature/poésie québécoise/world/worldNews

Parfaite crise: cui bono?

Dans la Rue Sans-Pitié
Chaque unité de lecture
De conscience
Participe malgré elle
Du corps à corps
Et du gros job de bras
Agiter forcément la culasse
Pour calibrer les hautes sphères
Enregistrant cet attentat
Aux records Guinness
De tir ami en balle perdue
‘Bullseye’ dans ton dos
Une pyramide d’inversion
Le teeshirt ensanglanté
JeSuisUnCharlot @pasCharlie
Mon unique cible
Bonsoir ta peau
C’est icitte l’ami
Qu’on splitte moitié-moitié
La totale fracture maintenant
Disons fifty fifty
D’abord le cash ensuite le sang
Vas-y shoote
Que je te casse le cou
Ne te retourne surtout pas
Vas-y enfile le corps vite vite
Promis juré ensuite je te suis
Vers l’accident d’une clavicule
Ou l’explosion dans ma cellule

Surtout faudrait pas gaspiller
La plus que parfaite crise
Afin que ne profite
Des politiques invertébrées
Jettons du feu aux poudres
Inventons-nous des ennemis
Avec tout ce qui brille
Des prêtes à en découdre
Voire même à savoir rationellement
Contre tout ce qui réfléchit
Sur le champ doit être détruit
Chaque deux neurones à fois
Chaque deux grammes purs de foi
Toujours opérationelle
Feront des à valoir une floppée
De dangereux professionnels
Criminels sans roi ni maître
Dont le plus borgne fait Loi

Dans la Rue Sans-Pitié
Chaque particule
De la perception globale
Contribue à toute chose
Sous le soleil de minuit
Amputé à l’oeil
Du cyclope illuminé
Que la Lune fournit
De nos émotions prises en otage
Derrière les clôtures
Que les infrasons créé
À l’issu d’une extraordinaire
Moins rare que le radium
Expérience génétique à échelle
Cosmique de l’épicentre
À nous prescrire en douce
Des médicaments
Décidément criminels
Administrés de force
Ou à la farce et à l’attrape
Ainsi qu’au pic pis à la pelle
Tel un ouragan
De neutrons las
De chair et d’As
Aspirant haut et fort
Tout vers le sous-sol stérile
Du mauvais entendement
Signal de confusion massive
(ou par voie de déception
Nous ferons la guerre
m.o.s.s.a.d.)
Sous le piège du conducteur
Initié sans tresses d’affluence
Sous basse surveillance
Besoin d’un croquis sans dessein?
Pour un public en transe
Désinformé depuis la maternelle
Visant les balises à basse résolution
Déguisées en des valises de révolutions
Que des méchants ramassent
Pas toujours par les bonnes raisons
Et en couleurs qui claquent
Sur le carrelage de l’aéroport
Dans le matin philanthrope
Que notre millionnaire a pas choisi
Pour plonger vers un trottoir
N’importe lequel fera l’affaire
Du seizième étage défenestré
De cet hôtel dans les tropiques
Pour les donateurs friqués
Au suivant suivant

Du cœur à cœur
Et du travail de traitre
Remuant quelque drapeau
Coloré de misère sans sa peau
Enregistré parmi les mystères
D’une rançon à l’Univers versée
Balle incrustée dans son insigne
De partout ça tirait l’ami
Efficace telle une cible dans le dos
Que des vertèbres divisent
En continents qui splittent les risques
Depuis la déveine la plus mure
Au manque de colle dans le pot
Disons que nos chances d’adhésion
À l’idée de nous sortir vivant d’ici
Ralentissent le progrès
De la corde autour du cou
Ou que je retourne d’ou je reviens
Porteur de mauvaises nouvelles
De catastrophes d’où qu’elles me viennent
Promis juré ensuite je te serai
Reconnaissant de m’avoir épargné
Si jamais tu t’en sors
D’un seul morceau
Debout encore parmi
Les morts toujours vivants
Me feras-tu parvenir un texto
Pour me prévenir:

On les aura eu
tel qu’il est écrit
Dans un future fluide
Malgré les tours de fiel
À micro-ondes certaines
Au bout d’un concours de déveine
À répétition pré-programmée
Dans la boucle que nous répétons
Il n’y a pas un brin d’herbe
Qui pulse sans un ange
Qui le fouette
À pousser
Depuis les meilleurs
Des pires conditions
Il n’y a plus de surnaturel
Que la Nature qui
Suit son cours sagement
Tous les quotas finissent
Par remplir leurs contrats
T’es hot le gros
Le king d’en-Haut!
Et ces infrasons de basses
Si basses fréquences
Depuis les tours à micro-ondes
Sur chaque école
Derrière des arbres travesti
Pour dissimuler sa
Manipulation des esprits
Pression exercée à souhait
Sur les cerveaux par un stress
Invisible inodore transparent
Capable de provoquer
Sur le plan physique
Des ravages gravitationnels
Dont des mouvements tectoniques
À grande échelle l’éveil de volcans
Faites vos devoirs et ayez peur
Des changements à l’enveloppe
Magnétique notre bouclier

De l’apathie générale
Au manque d’énergie
Les pressions thoraciques
Et de l’insomnie combinée
À des trous d’appétit délétères
En passant collectivement
Par des vagues de dépressions
Simple jeux de tournemain
De celui qui règle la fréquence
Depuis le bunker de Sévices Secrets
Et de renseignements depuis
La zone grise depuis que le monde
N’est plus seulement
Tacheté que de noir
Sur blanc
Dans le film que nous
Nous projetons mentalement
Tout n’est que leçons
La création une grande école
Parce que la connaissance
Seule protège suffit
Alors que l’ignorance
Mettra beaucoup de pauvres gens
En très grand danger
Et par recoupement
Faute au trafic des mauvaises influences
J’irai désarmé je grimperai les marches
De l’ouragan de chair et d’Oz
Ce pont que la clôture d’infrasons
Travaille fort à me faire disparaître
Devant l’âme
Contournant la population
Modulant nos émotions
Affectant le sommeil la pensée
Et la digestion…

DanleMiel

 

Lyrics to  Blackstar – David Bowie

In the villa of Ormen, in the villa of Ormen
Stands a solitary candle, ah-ah, ah-ah
In the centre of it all, in the centre of it all

Your eyes

On the day of execution, on the day of execution
Only women kneel and smile, ah-ah, ah-ah
At the centre of it all, at the centre of it all
Your eyes, your eyes

Ah-ah-ah
Ah-ah-ah

In the villa of Ormen, in the villa of Ormen
Stands a solitary candle, ah-ah, ah-ah
In the centre of it all, in the centre of it all
Your eyes
Ah-ah-ah

Something happened on the day he died
Spirit rose a metre and stepped aside
Somebody else took his place, and bravely cried
(I’m a blackstar, I’m a blackstar)

How many times does an angel fall?
How many people lie instead of talking tall?
He trod on sacred ground, he cried loud into the crowd
(I’m a blackstar, I’m a blackstar, I’m not a gangstar)

I can’t answer why (I’m a blackstar)
Just go with me (I’m not a filmstar)
I’m-a take you home (I’m a blackstar)
Take your passport and shoes (I’m not a popstar)
And your sedatives, boo (I’m a blackstar)
You’re a flash in the pan (I’m not a marvel star)
I’m the great I am (I’m a blackstar)

I’m a blackstar, way up, on money, I’ve got game
I see right, so wide, so open-hearted pain
I want eagles in my daydreams, diamonds in my eyes
(I’m a blackstar, I’m a blackstar)

Something happened on the day he died
Spirit rose a metre and stepped aside
Somebody else took his place, and bravely cried
(I’m a blackstar, I’m a star’s star, I’m a blackstar)

I can’t answer why (I’m not a gangstar)
But I can tell you how (I’m not a flam star)
We were born upside-down (I’m a star’s star)
Born the wrong way ‘round (I’m not a white star)
(I’m a blackstar, I’m not a gangstar
I’m a blackstar, I’m a blackstar
I’m not a pornstar, I’m not a wandering star
I’m a blackstar, I’m a blackstar)

In the villa of Ormen stands a solitary candle
Ah-ah, ah-ah
At the centre of it all, your eyes
On the day of execution, only women kneel and smile
Ah-ah, ah-ah
At the centre of it all, your eyes, your eyes
Ah-ah-ah

2 réflexions sur “Parfaite crise: cui bono?

  1. Tu n’y vas pas de main morte avec ces rafales de diatribes, ces salves de satires…et pour réinjecter un peu de fluide dans nos veines desséchées. Mais l’esprit est brillant et de la grenade (virtuelle)…jaillit aussi la lumière.

    • Merci Pat de ton écoute infaillible et de tes commentaires justes! Tel que je l’ai déjà dit, je n’écris pas pour me faire des amis mais parce que si je ne le disais pas cela me rongerait de l’intérieur tel un cancer du sens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s