ÉVEIL/écrire/banlieue/création/egolution

Jacques Cartier

J’ai traversé le pont
À genoux dans vitre cassé
Jacques-Cartier j’ai chialé
Ket’chose qui tourne pas rond

M’en va te rire ma chanson
2 fois 4 vers bien collés
Sur des rimes embrassées
Faits-divers dans le savon

Buvant du scotch au goulot
Fond d’une salle enfûmée
Table de pool renversée
Ou vais-je trouver du repos
Dans cette vie de pas bons

Qui ça quoi?
Jacques-Cartier que je hurle
À tue-tête en silence
Osti de fille tête de mule
Est plus wise que je pense

Je sais bin que dans le fond
Mes affaires sont classées
Que les guns sont par pour moé
Je reviens de la ville

Avec mon coeur cassé
Tu as visé dans le mille
Toutes mes scratch vont saigner
Garde-fous s’en sacrent
Même pas l’air menacés

Long silence sur l’asphalte
Long silence sur l’asphalte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s