poésie frontale/poésie québécoise/spokenword

An zéro sur terre

An zéro sur terre
Vivre chaque jour comme le dernier

La tempête dont on ne se remet pas
Vous vous souvenez le jour Après demain?

Moi non plus et je vous le redis
Comme dans le film en plywood

Ça débarque inopiné regard glacial
Ça redesign le décor en instantané

Les mastodontes trouvés dans la glace
Morts debout avec encore leur lunch au bec

La tempête dont on ne se remet pas
Vous vous souvenez le jour Après demain?

Autant dire heure zéro sur terre
Comme en suspension animée l’évolution

Joue le prochain coup de dés dans l’oeuf
Des corps en masse sont prêts à être introduits

Pour un nouveau cycle de 300, 000 ans
Ouf le contrat mon âme saute son tour

Vous vous souvenez les siècles des cavernes
Moi non plus et je vous en convie

Regardez plutôt du côté du conduit
De ce tunnel inter dimensionnel que nous créons

Quand nous nous unissons à ceux
Qui sont colinéaires à nous et ça

Peut prendre de nombreuses formes
Mais là le temps presse et l’an zéro

Souffle déjà sous nos portes alors
Accrochez-vous bien à ceux que vous avez

Resserrez les liens de votre toile
Parce que demain il va venter fort comme jamais

Mettez quelqu’un sur la marche en dessous
Sur l’échelle qui mène au ciel

Pour Après demain je ne saurais dire
Sauf qu’il y aura enfin la paix sur cette planète

Quand nous aurons été décimé par notre
Propre cupidité

En Mai des incendies se déclarent dans des endroits où la neige tombe a) à proximité, et b) plus au sud. Plusieurs énormes tempêtes de poussière étouffent des villes aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Asie centrale, tandis que près du cercle arctique, le plus grand incendie de forêt en Alaska a consumé près de cent mille hectares. Une vague de chaleur record a été enregistrée ce printemps dans le sud-ouest des États-Unis, combinée avec des incendies incroyablement destructeurs transformant [Auteur in1] San Diego en zone de guerre. Cent cinquante mille personnes ont été forcées d’évacuer leurs habitations alors que des « tornades de feu » enflammaient les banlieues.

D’incroyables quantités de grêlons se sont déversées sur la ville tropicale de Sao Paulo au Brésil, ainsi qu’en différentes régions des États-Unis, tandis que des records de pluviométrie ont fini par inonder différents lieux aux États-Unis, au Moyen-Orient, dans le sud de la Chine, en Afrique et en Europe. De spectaculaires orages électriques ont balayé les États-Unis et l’Europe, tandis que trois mille orages frappaient les Balkans à la suite des pires inondations jamais enregistrées, et un terrifiant « double glissement de terrain » en Afghanistan a enterré vivantes deux mille sept cents personnes.

Allons-nous voir Décembre? Les politiques continuent de jouer au chat et à la souris pour occuper les médias mais qu’en est-il vraiment de cette neige et grêle partout en plein été?

 


DanleMiel,
Longueuil 27 juin 14

About these ads

2 réflexions sur “An zéro sur terre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s